Barbara Morin

Barbara Morin

Mission Le PREL est un organisme qui a pour mission de sensibiliser, de mobiliser et d’engager les jeunes, leur famille et l’ensemble des acteurs du milieu autour de la persévérance scolaire et de la réussite éducative. Vision Être une référence reconnue en persévérance scolaire et en réussite éducative qui participe, par la mobilisation des acteurs concernés et par le développement d’initiatives concertées à accroître la diplomation et la qualification des jeunes du territoire. Valeurs OUVERTURE : s’exprimant par le respect à la diversité, aux points de vue différents et au rythme de changement COOPÉRATION : qui s’incarne par un investissement, un engagement, une écoute et un partage auprès des acteurs du milieu INNOVATION : basée sur l’audace et la créativité RIGUEUR : qui symbolise le professionnalisme et la qualité des pratiques et des actions posées Au printemps dernier, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur annonçait un investissement gouvernemental aux Instances régionales de concertation (IRC) de 12,8 millions de dollars pour les soutenir dans leurs actions sur la persévérance scolaire et la réussite éducative au Québec. Ce soutien privilégie un angle, soit celui de la lecture. Le PREL travaillera donc en étroite collaboration avec les huit territoires de MRC des Laurentides ceci afin d’accompagner les partenaires dans la mise en œuvre de projets locaux. Un montant de 445 000 $ sera redistribué à la communauté en soutien à ces initiatives. Une portion de cette enveloppe a été réservée, par territoire de MRC, et ce, selon les quatre facteurs suivants : un montant de base par MRC, le nombre de jeunes 0-20 ans, le taux de sorties sans diplôme (2012-2013) et la moyenne du taux de défavorisation des écoles par...

Lire la suite... »
Jean-François Lebeau

Jean-François Lebeau

La Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), compte 35 225 élèves soit 22 548 élèves au préscolaire et au primaire et 12 677 élèves au secondaire. De plus, 7 200 élèves poursuivent leur scolarisation en formation générale adulte et en formation professionnelle. Pour les accueillir et veiller au bon déroulement de cette rentrée scolaire, elle compte sur plus de 7 000 employés, chacun à son poste, dans les établissements ou aux bureaux administratifs.  On compte 78 établissements scolaires répartis ainsi : 58 écoles primaires 13 écoles secondaires 7 centres Formation générale adulte ou professionnelle (FGAFP)   Cette année, 22 406 élèves seront transportés chaque jour par 198 autobus scolaires jaunes, 169 berlines, 26 minibus dont 16 adaptés. Par ailleurs, 1 402 élèves voyageront dans les 25 autobus de la CITL. Enfin, la CSSMI compte 11 153 marcheurs parmi ses élèves du primaire et du secondaire.   Taux de décrochage historique L’année scolaire 2016-2017 à la CSSMI débute en force avec les dernières nouvelles reçues au printemps dernier, annonçant le plus bas taux de décrochage jamais obtenu de l’histoire de la CSSMI. En effet, la Commission scolaire a obtenu un taux d’élèves sortants sans diplôme, ni qualification de 10,3 %. Ce taux s’inscrit parmi les meilleurs résultats pour l’ensemble du Québec. C’est un résultat spectaculaire considérant qu’en 1999-2000, la CSSMI affichait un taux de décrochage de l’ordre de 30 %.   Toujours axés sur la persévérance et la réussite La mission éducative cible la persévérance et la réussite de tous les élèves, jeunes et adultes. L’augmentation du taux de réussite des élèves est le fruit d’un impressionnant travail d’équipe, en collaboration avec le personnel qualifié de la CSSMI, les parents et les partenaires du milieu. Poursuivons ensemble ce grand...

Lire la suite... »
Manon Chevigny De la Chevrotière

Manon Chevigny De la Chevrotière

Dans le réseau scolaire québécois, le comité de parents constitue la seule structure scolaire permanente formée exclusivement de parents et vouée à la défense des intérêts des parents, à l’expression de leurs besoins et à la promotion de leur participation. Son pouvoir d’influence est important; il est consulté et écouté. Il peut intervenir quand la commission scolaire s’apprête à prendre des décisions sur des aspects qui auront un impact sur la vie des élèves et des familles et travaille à ce que les services offerts par la commission scolaire répondent le mieux possible aux besoins et aux attentes des parents. Il agit de façon à ce que les parents puissent exprimer leurs besoins auprès de chacune des instances du réseau scolaire québécois, par l’intermédiaire de son regroupement régional et de sa Fédération. Il agit également en concertation avec tous les partenaires pour promouvoir la persévérance scolaire et...

Lire la suite... »