Gilles Durand, de l’ombre à la lumière, un homme au service de la paix intérieure !

Nous sommes persuadés qu’il sourit, l’Univers, quand il pense à lui ! Quand il pense à cet homme au parcours impressionnant, au cœur généreux, qui s’est dévoué à autrui, toute une vie durant, avec tant de respect et d’humanité ! Un homme qui amenait avec lui, partout où il entrait, une paix profonde et bénéfique adoucissant même les milieux les plus mouvementés…

Criminologue de formation, Gilles Durand s’est d’abord impliqué au sein du Service canadien des libérations conditionnelles, ainsi qu’au Centre de Jeunesse de Montréal avant de faire son entrée, en 1990, au Centre André-Boudreau d’abord en tant qu’intervenant et responsable de la formation réseau puis en tant que chef des Services jeunesse, poste qu’il a occupé jusqu’à son départ à la retraite en décembre 2011.

Voici quelques-uns de ses accomplissements :

  • Il a formé des centaines d’intervenants en toxicomanie auprès des jeunes ;
  • Il a développé un protocole de collaboration avec les commissions scolaires des Laurentides ;
  • Il a élaboré un mécanisme d’accès jeunesse en toxicomanie (MAJT), qui a permis de bien orienter les demandes de services en toxicomanie provenant du milieu scolaire, de la DPJ et des CSSS ;
  • Il a collaboré avec l’ACRDQ (Association des centres de réadaptation en dépendances du Québec) à la réalisation du guide de meilleures pratiques auprès des jeunes et de leur entourage ;
  • Il a collaboré à la mise en œuvre d’un guide d’élaboration d’un protocole d’évaluation et d’intervention en situation de crise suicidaire dans les centres de réadaptation en toxicomanie ;
  • Avec la collaboration des commissions scolaires Seigneuries-des-Mille-îles et Rivière du Nord, il a élaboré le projet Déclic et Intermède offrant des services en dépendance à une clientèle de jeunes décrocheurs ayant des problèmes de consommation de substances psycho-actives. Ce projet a d’ailleurs remporté en 2010 le prix d’excellence-volet partenariat de l’ACRDQ ;
  • En 2011, il a monté le projet Adrénaline qui vise à utiliser le plein air comme pratique de pointe dans le traitement de la toxicomanie chez les jeunes hébergés au Centre jeunesse des Laurentides ;
  • Depuis sa retraite, il demeure très actif dans le domaine, notamment en occupant le poste de Directeur général de la Fondation André-Boudreau. Il se donne corps et âme dans le but de réaliser la mission de la Fondation : construire une maison de réadaptation non loin des locaux du CRD des Laurentides à Saint-Jérôme. Cette maison sera à l’usage exclusif des jeunes de 12 ans à 17 ans aux prises avec des problèmes d’abus ou de dépendance à l’alcool, aux drogues, aux médicaments pris sans ordonnance et aux jeux de hasard.

Persévérons ensemble a eu l’immense bonheur de le compter au sein de ses Partenaires lors de la première édition de Toucher le Sommet pour laquelle il s’est impliqué de façon absolument exceptionnelle !

Armé de sa patience d’ange, de sa douceur et de sa détermination, toujours de bonne humeur, le sourire aux lèvres et au fond du regard, il a, entre autre, mené avec brio cette mission d’envergure et d’innombrables ajustements que représentait « les souliers » pour chacun des participants. Il a assuré la bonne communication et le lien entre les intervenants des différents milieux et parvenait toujours, avec persévérance, à répondre à toutes les questions ! Il a été un acteur vraiment essentiel de cette première édition et nous tenons aujourd’hui à lui rendre hommage et à le remercier du fond du cœur pour son si précieux investissement !

Si nous l’avons touché, ce premier sommet, c’est en grande partie grâce à toi Gilles, être d’une si grande bonté, toi qui aides chacun à passer de l’ombre à la lumière !

PARTAGEZ CE TÉMOIGNAGE

Courriel
Facebook
Google+
http://perseveronsensemble.com/valo-partenaire/gilles-durand">
Twitter
LinkedIn